Publié par Laisser un commentaire

Les français et la réforme des retraites

A en croire les journaux, les français sont pour la réforme des retraites : Mais son regarde attentivement les sondages il apparait que ce sont seulement les 65 ans et plus qui sont pour que le gouvernement aille jusqu’au bout de la réforme des retraites à 51%

On retrouve également un clivage entre la région parisienne et les communes rurales. 56% contre 35%

Source : https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2020/01/117029_Rapport_Ifop_JDD_Retraites.pdf

Publié par Laisser un commentaire

La taxe sur les cabanes de jardin augmente encore en 2020

Cette taxe dit «d’aménagement» flambe toutefois moins que ces dernières années.

Une bonne nouvelle fiscale en cache souvent une mauvaise. Les propriétaires viennent d’en faire l’amère expérience. Récemment, vous avez sans doute appris que la taxe sur les micro-logements, qui n’a pas beaucoup rempli les caisses de l’État, a été supprimée.

Sachez que celle sur les cabanes de jardin (dite «taxe d’aménagement») va augmenter en 2020 (du 1er janvier au 31 décembre), selon un arrêté qui vient d’être publié au Journal officiel.

• Combien paierez-vous en 2020?

Les Franciliens devront désormais débourser 860 euros par m² contre 854 euros en 2019. Même «punition» pour les détenteurs de cabanes de jardin en province: cette taxe augmente aussi de 6 euros, à 759 euros par m² (contre 753 euros en 2019). Depuis 2011, ces contributions ont grimpé de 15%, soit 112 euros pour l’Ile-de-France et 99 euros pour la province. La bonne nouvelle, si tant est qu’on puisse qualifier une hausse de taxe de «bonne nouvelle», c’est que ces augmentations sont moins fortes que celles enregistrées en 2019 (+3,8% après +3% en 2018).

• Quels sont les aménagements concernés?

Instaurée en 2012, cette taxe «cabane de jardin» concerne «toutes les opérations d’aménagement, de construction, de reconstruction et d’agrandissement de bâtiments ou d’installations, nécessitant une autorisation d’urbanisme (permis de construire ou d’aménager, déclaration préalable…)» d’une surface supérieure à 5 m² et d’une hauteur de plafond supérieure ou égale à 1,8 mètre, y compris les combles et les caves. Les abris de jardin, même démontables, sont donc soumis à cette taxe.

D’autres aménagements sont également visés par cette taxe. C’est le cas des piscines (200 euros par m²), des panneaux photovoltaïques fixés au sol (10 euros par m²), des chalets ou bungalows (10.000 euros par emplacement) ou encore des tentes, caravanes et autres mobile-home (3000 euros par emplacement).

• Quelles constructions sont exonérées?

Sont notamment exonérés de cette taxe les constructions jusqu’à 5 m², les reconstructions à l’identique d’un bâtiment détruit depuis moins de 10 ans à la suite d’un sinistre comme un incendie ou encore les constructions et aménagements prescrits par un plan de prévention des risques (la liste complète est disponible dans l’article L331-7 du Code de l’urbanisme).

Pour certaines installations, une réduction de 50% du montant de la taxe est prévue. C’est le cas pour les 100 premiers mètres carrés de la résidence principale, les locaux à usage industriel ou artisanal (et leurs annexes) ou encore à usage d’habitation livrés à des organismes HLM (article L 331-12 du Code de l’urbanisme).

• Comment est calculée la taxe d’aménagement?

Le montant de la taxe d’aménagement est calculé sur la base d’un taux fixé par la collectivité territoriale. Il se compose d’un taux communal – entre 1% et 5% selon la commune mais peut monter jusqu’à 20% en période d’importants travaux ou de constructions d’équipements publics (article L331-15 du Code de l’urbanisme) – et de taux régional et départemental (respectivement 1% et 2,5% au maximum). Pour une même surface, vous pouvez donc payer une taxe bien différentes selon la ville où vous habitez.

Une fois que vous connaissez ce taux, vous le multipliez par la valeur forfaitaire (860 euros pour les Franciliens et 759 euros pour les provinciaux) et par la surface de votre aménagement. Et vous obtenez le montant de votre taxe.

• Comment payer cette taxe?

Si son montant est inférieur à 1500 euros, vous devez la payer en une seule fois au moment du dépôt du permis de construire, d’aménagement ou de la déclaration préalable. Sinon, vous pourrez vous acquitter de cette somme en deux fois: la première, à compter du 14e mois après la délivrance de votre autorisation d’urbanisme et la seconde, après le 26e mois.

En cas de retard, comme pour l’impôt sur le revenu, une majoration de 10% vous sera appliquée. Par ailleurs, vous risquez une pénalité de 80% du montant dû en cas de construction sans autorisation ou illégale.

Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/impots/la-taxe-sur-les-cabanes-de-jardin-augmente-encore-en-2020/ar-BBYY5U8?ocid=spartanntp

Publié par Laisser un commentaire

L’Etat peut-il taxer un divorce ?

un impôt, appelé droit de partage, est dû lorsqu’un couple doit séparer son patrimoine détenu en commun. Son taux est de 2,5%, soit 7500 euros à régler, par exemple, pour un appartement d’une valeur de 300 000 euros. Si cette taxe devrait progressivement baisser, il faudra toutefois attendre 2021 pour en profiter !

Nous allons investiguer plus en profondeur sur cette taxe et peut-être rajouter un produit

Publié par Laisser un commentaire

Taux de prélèvement sur les bas salaires: Poids de la fiscalité sur le coût de la main-d’œuvre


Avec 43.1% la France se positionne au 5ème rang européen derrière la Belgique (46.1%, l’Allemagne (45.4%) la Hongrie (45%), l’Autriche (43.3%) EN bas du classement européen nous retrouvons Chypre (17.3%), Malte (20%) l’Irlande (24.2%).

Comparativement et au niveau extra européen, les Etats-Unis sont à 27.6%, le Japon à 31.2%

Source : https://ec.europa.eu/eurostat/fr/web/products-datasets/product?code=earn_nt_taxwedge



Publié par Laisser un commentaire

Tabac : Les futures taxes

Pour les différents groupes de produits mentionnés à l’article 575, le taux proportionnel, la part spécifique et le minimum de perception sont, pour chacune des périodes au cours de laquelle le droit devient exigible, fixés conformément au tableau ci-après :



Période

Du 1er mars 2019
au 31 octobre 2019

Du 1er novembre 2019
au 29 février 2020

Du 1er mars 2020
au 31 octobre 2020

A compter
du 1er novembre 2020

Cigarettes

Taux proportionnel (en %)

51,7

52,7

53,6

54,6

Part spécifique pour mille unités (en euros)

61,1

62,0

62,5

62,7

Minimum de perception pour mille unités (en euros)

279

297

314

333

Cigares et cigarillos

Taux proportionnel (en %)

30,0

32,3

34,3

36,1

Part spécifique pour mille unités (en euros)

30,0

35,3

41,5

46,0

Minimum de perception pour mille unités (en euros)

176

205

237

266

Tabacs fine coupe destinés à rouler les cigarettes

Taux proportionnel (en %)

45,6

46,7

47,7

48,7

Part spécifique pour mille grammes (en euros)

72,5

76,2

79,3

82,1

Minimum de perception pour mille grammes (en euros)

239

260

281

302

Autres tabacs à fumer

Taux proportionnel (en %)

49,0

49,9

50,6

51,3

Part spécifique pour mille grammes (en euros)

23,4

25,3

27,2

29,1

Minimum de perception pour mille grammes (en euros)

108

117

126

134

Tabacs à priser

Taux proportionnel (en %)

55,0

56,2

57,1

58,0

Tabacs à mâcher

Taux proportionnel (en pourcentage)

38,5

39,3

40,0

40,6


Les montants de part spécifique et de minimum de perception de chacun des groupes de produits sont, à compter du 1er janvier 2021, relevés au 1er janvier de chaque année dans une proportion égale au taux de croissance de l’indice des prix à la consommation hors tabac de l’avant-dernière année sans toutefois pouvoir excéder 1,8 %. Cette proportion est arrondie au dixième de pourcent, le demi-dixième comptant pour un. Le tarif est constaté par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé et du budget. NOTA :

Conformément au A du III de l’article 207 de la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018, les dispositions de l’article 575 A telles qu’elles résultent du 2° du I dudit article entrent en vigueur le 1er mars 2019.

Source legifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=48EFDD533475C1ED73F019B82F738B3B.tplgfr25s_3?cidTexte=JORFTEXT000037882341&idArticle=LEGIARTI000037935195&dateTexte=20191104&categorieLien=id#LEGIARTI000037935195